Début de la brique rouge…

Publié le Mis à jour le

Départ de Saint Nicolas de la Grave vers 10h45. Il faut dire que la majorité d’entre nous a dormi jusqu’à 8h45.

image

La solution pour éviter l’escalier métallique a été trouvée : nous passons le fameux pont sur lequel il débouche pour prendre la départementale et reprendre la piste plus loin,  à peine à 3 km. La large Garonne que j’avais aperçue la veille est en fait la confluence du Tarn et de la Garonne, et après ce point la piste passait rapidement de l’autre côté du canal, ce qui nous sauve.
Objectif, arrêt à Moissac pour visite et ravitaillement.  On y va en sachant que ça vaut le détour,  mais sans vraiment savoir pourquoi.
Le ville n’a pas l’air bien grande.  La périphérie de la ville mixe maisons en briques rouges, mais pas seulement, et de grands hôtels, dans une urbanisation plutôt dense.  On entre dans la ville pour se retrouver sur la place du marché,  avec des halles couvertes fermées, une sorte de halle exterieure plus moderne et des inscriptions de remerciement à la ville de Paris.  Mais à ce moment là on n’a pas encore tout vu,  à part les panneaux vers l’Abbaye St Pierre de Moissac et son cloître. On traverse la rue piétonne qui est aussi plutôt sympa.  Plus de briques rouges, mais de jolis enduits, et des volets de couleurs variées et plutôt claires sur des fenêtres aux encadrements de pierres. Puis on tombe sur l’abbaye, après avoir traversé une place pavée très belle,  aux multiples terrasses qui s’harmonisent très bien avec l’espace.  L’abbaye est immense et magnifique.  Si bien que je n’ai pas pu la faire entrer dans une photo. (Le mieux est d’y aller.)

image

image

Il faut déjà l’admirer de l’extérieur,  et en faire le tour.  D’autres belles places l’entourent. L’ensemble abbatial St Pierre et le cloître sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco au titre des chemins de Saint Jacques,  et ont sans doute bénéficié de réfections réussies.  L’intérieur est entièrement peint, comme s’il s’agissait d’un motif de tapisserie, et comprend un grand orgue. D’ailleurs,  midi sonnait quand nous sommes arrivés sur la place,  avec effectivement un son plus mélodieux qu’une simple cloche.
Incontestablement,  nous sommes satisfaits de notre détour,  même si nous n’avons pas pu faire la visite du cloître,  faute de pouvoir stocker notre matériel (Merci vigipirate…).
J’ai demandé à l’office de tourisme un petit topo sur l’histoire de la ville,  elle n’avait pas ça en stock et paraissait surprise.  Moi,  ces remerciements à la ville de Paris et ces grands hôtels classes, ça m’intrigue.
Nous reprenons la route ensuite,  et tombons sur le pont canal du Cacor.

image

Aussi impressionnant que celui d’Agen, peut-être même plus.  Le sol est pavé de galets ce qui n’a rien de sécurisant. J’ai passé ma traversée penchée vers la droite,  essayant de faire contrepoids en cas de déstabilisation…(Jérôme n’a rien vu rien,  rien senti, mais à l’évidence,  ce que j’aurais gagné,  c’est me fracasser le crâne, j’y ai pensé à mi – parcours).
Traversée réussie,  nous reprenons la route à la recherche d’un coin pour pique niquer.  Le canal est agréable,  arboré mais pas excessivement ombragé, il y a du vent,  on ne sent pas la chaleur.
On se pose au bord d’une écluse, et on a la chance quelques minutes après d’assister à un passage de bateau et au fonctionnement de l’écluse.
Le reste des kilomètres se fait face au vent,  c’est fatiguant mais la contrepartie c’est qu’il fait bon.  Il manque cependant de possibilités en ravitaillement en eau.  On trouvera ça finalement dans le centre d’exploitation de Montech. Ce n’était a priori pas fait pour les passants mais ça nous a rendu service et c’était vraiment au bord de la voie. Nous sommes également passés à côté de la pente douce de Montech qui est un système mis en place par un ingénieur des Ponts et Chaussées pour permettre de passer 5 écluses en gagnant 20 mn (environ).
Nous sortirons finalement de la piste à Grisolles.

Vendredi 10 juillet
55 km
Saint Nicolas de la Grave – Grisolles
17 écluses (comptage Raphaël)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s