Aude la galère ! …

Publié le Mis à jour le

Mercredi 15 juillet.
Notre 5ème équipier a eu du nez de nous lâcher aujourd’hui ! La galère dans l’Aude continue et ça fait mal à dire, parce que : qu’est ce que c’est beau !
Départ de Carcassonne vers 10h30…

image

Après 10 jours de campagne,  c’est fatiguant d’avoir à traverser une ville pour retrouver le canal ; il faut dire qu’ils sont assez radins en pistes cyclables et indications…

Très vite, nous avons de très beaux paysages, des allées de cyprès, des vignes,  des vergers, des pinèdes,  … et plus tard même des oliviers,  avec des éoliennes en fond, le bruit des cigales et l’odeur de maquis. Ce serait génial si la piste méritait le nom de piste cyclable.

image

On a tout eu : des mono-traces, des ornières, des trous, des cailloux damés, des secteurs non entretenus et non fauchés en bordure de mono-traces où les herbes arrivaient de fait à hauteur de nos têtes, des chemins en gros cailloux type voie ferrée.  La totale !
Bref,  si je devais me mettre au vtt, ça me plairait de passer là (c’est plutôt plat ;-)),  mais le considérer comme itinéraire de randonnées à vélos, empruntable par des vélos chargés, c’est très exagéré.
Pour couronner le tout,  un petit 38 degrés (de température pas de dénivelé !) et un léger vent (heureusement).

image

Les enfants en sont venus à demander combien il reste de km, eux qui sont inépuisables,  c’est un indicateur. Jérôme râle et peste (non sans raison). Certes il faut tenir compte de la chaleur dans leur épuisement, et puis malgré tout 54 km, ce n’est pas rien non plus.

image

Petit arrêt baignade au lac de Jouarres, sur la route du camping.  Les soit disant 2,5 km jusqu’au camping nous ont paru une éternité,  certes un faux plat montant,  mais tout de même… on avait l’impression de coller à la route, on s’est même arrêté vérifier si on n’avait pas crevé ou si un frein n’était pas coincé sur la roue. Mais non. Il était visiblement temps de s’arrêter…
Heureusement,  plein de discussions au camping ont remonté le mal à Jérôme : demain ça ira mieux.  Moi ça va,  j’ai tout le loisirs de profiter du paysage et en buvant beaucoup d’eau (même chaude) j’ai bien supporté cette chaleur. Jérôme lui, reste concentré sur la roue avant et en profite bien moins que moi…

Mercredi 15 juillet
54 km
Carcassonne – Pépieux
Dénivelé – : 194 ; dénivelé + : 180 ; première journée avec plus de descentes que de montées…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s