Arrivée au bord de la Méditerranée…

Publié le Mis à jour le

Vendredi 17 juillet.
Départ de Colombiers vers 10h30.

image

Nous reprenons les chemins de terre battue,  mais au moins on peut se croiser.
On arrive relativement rapidement aux portes de Béziers, non sans mal,  une fois de plus, pas d’indication,  on s’est quand même retrouver à devoir traverser une route à très grande circulation,  ça a du nous prendre plus de 10 mn !
Puis rapidement nous nous sommes retrouvés face aux 9 écluses de Fonseranes.

image

L’office de tourisme de Béziers y a une antenne,  nous en profitons pour aller récupérer des cartes. Nous nous retrouvons donc avec une carte de Béziers qui montre plein d’itinéraires vélos.

image

Comme le montre la photo,  la ville est en hauteur,  nous voilà donc en pleine ascension.  Sauf que, une fois n’est pas coutume,  zero indication ou presque, et finalement notre super plan est pourri, il n’y a même pas le nom des rues, alors comment se repérer.  On est quand même monté jusqu’à la rue des anciennes arènes (c’est son nom),  qu’on a redescendue pensant être arrivés,  et une fois en bas plus d’indications.  On arrête un passant local qui devait connaître autant que nous et qui donnait des indications contradictoires, plus la force de remonter sans certitude, on s’échappe.  Au hasard d’un stop, on interroge un autre passant : on s’est trop éloigné,  mais il nous décrit les anciennes arènes comme petites et maintenant remplies de fleurs, pas très vendeur dans sa bouche.  Il faut dire aussi que ce ne sont que des petites rues étroites qui s’ enchevêtrent,  alternant sens uniques et sens interdits, montées et descentes.
On sort de Béziers avec un goût amer, du coup on a loupé le pont canal,  on est passé dessous, ça n’a pas du tout le même prestige…
On arrive à retrouver le canal et soudain : une piste cyclable goudronnée et digne de ce nom. Les enfants ont crié « houra », puis c’est reparti… : vent de face…
Nous avons ensuite pique-niqué à Port Cassafières, soit à 2 km de la Méditerranée.  Ça a un petit goût d’objectif atteint. Direction la première page venue,  juste pour le plaisir des yeux.

image

Et puis non,  on peut se baigner en ayant un oeil sur les vélos,  ce serait idiot de se priver ! Alors baignade pour tout le monde,  température ok, eau translucide, c’est parti !
Bon on reprendra quand même la route,  on va voir l’ouvrage de Libron à Vias qui est une sorte d’écluse particulière mais on ne peut pas la passer avec notre paquebot. En cherchant à récupérer la piste plus loin,  on a pris du mauvais côté du canal,  et on s’est à nouveau retrouvés sur une piste Vtt. Bon depuis avant le pique nique la piste cyclable n’était déjà plus goudronnée non plus mais au mois c’était pas une piste Vtt… on arrive à Agde, tendus… à nouveau petites rues  étroites, alternance de sens uniques et sens interdits, montées et descentes, sans indications. C’en est trop on ressort à la recherche du camping. Pas mieux,  soit la piste n’est pas accessible à cause de barrières,  soit ça nous envoie sur une méga départementale interdite au vélo… on renonce au camping envisagé pour prendre le plus proche. Ils ont failli nous faire dormir dans les cailloux et les fourmis mais finalement on n’a trouvé un compromis. ..
Bon visiblement demain on retente quand même Agde… à suivre.

Vendredi 17 juillet
Colombiers – Agde
50 km (aurait dans doute pu être plus court)

Publicités

3 réflexions au sujet de « Arrivée au bord de la Méditerranée… »

    trosdeboy a dit:
    17 juillet 2015 à 23 h 10 min

    Bravo pour cette traversée. Objectif atteint.
    Il vous reste une semaine de vacances.
    Profitez en bien.

    Bis@+

    le-tonton-chti a dit:
    18 juillet 2015 à 7 h 58 min

    Est-ce qu’elle est bleue au moins, la Grande bleue?
    Bonne route aujourd’hui: vous avez encore plein de belles choses à voir d’après le programme.
    Merci pour les photos, c’est super de découvrir avec vous.
    Bises

      untouraquatre a répondu:
      18 juillet 2015 à 19 h 49 min

      Elle est grande, elle est bleue, elle est translucide, elle est (très) salée, elle a une température idéale… J’avais oublié que j’aimais autant la Méditerranée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s