Mois: juillet 2015

C’est le jour 1, celui qu’on retient…

Publié le Mis à jour le

image

Depart 9h40 d’Arcachon, après quelques mises au point.
Hé oui, un jour de départ c’est comme un premier jour en crèche ou à l’école,  il faut un temps d’adaptation. ..
Et un départ chargé avec 8 sacoches, principalement mais pas seulement c’est pas comme un départ à vide !
Après avoir failli chaviré, le coup est pris, mais on se demande quand même si c’est bienveillant pour le vélo d’être si chargé !

10km plus tard soit environ une heure plus tard (rythme lent ça correspond à la nécessité d’adaptation), crevaison à la roue avant du tandem ! D’habitude c’est Raphaël qui crève en 1er, les habitudes sont faites pour être changées. ..
Petit moment de culpabilité : on est trop chargé pour le vélo ! Jérôme nous démonte tout ça vite fait bien fait et nous découvrons une rustine dans la chambre à air, ça a cédé juste à côté ! L’avantage du tandem, c’est que comme les sorties sont toujours à 2, si l’un a oublié si nous avons déjà crevé ou non, l’autre peut certifier que non ! Nous avons acheté un vélo d’ expo / essai, et n’avons pas imaginé qu’il avait déjà vécu ça !
Jérôme a bien sûr prévu une chambre à air de rechange et s’engage à l’installer pendant que les enfants contemple le port de Gujan. Au moment de gonfler avec la nouvelle super pompe qui monte à 8 bars et qui ne prends pas de place, il se rend compte que ça n’ira pas ; elle n’est faire que pour les vélos de route.  Le port étant rempli de touristes dont certains à vélo,  l’affaire est vite réglée.
Dans les thèmes de l’adaptation,  il y a aussi comment enlevé la béquille d’un vélo qui plombe un âne mort. On a encore du boulot sur ce point ; Jérôme s’est mis à le mettre en appui sur des murs barrières ou arbres,  après que la béquille soit remontée sur mes doigts et m’ait fait voir quelques étoiles, enfin rien de grave,  peut-être un ongle qui noicira tout au plus…
Reprise de la route jusqu’au bassin d’eau de mer d’ Audenge. Pique-nique et baignade pour tout le monde (dans le bassin car marée basse). Pas de canicule,  et même plutôt un vent un peu trop fort…
Reprise de la route,  après  s’ être discrètement délesté de 2 sacoches sur le vélo de Raphaël. .. Non ce n’est pas vrai,  il était volontaire et équipé pour. C’est reparti,  vent de face ( tiens ça nous rappelle l’année dernière mais avec un beau soleil en plus).
Chute de Raphaël qui a oublié qu’il est devenu un véhicule large et est passé trop près d’une barrière, maintenant au moins c’est acquis, on ne l’y reprendra plus ! Juste quelques égratignures.
Un petit tour et arrêt à Andernos pour se réapprovisionner en chambre à air et pompe qui va bien et c’est reparti !
Après plusieurs pistes cyclables en bord de route ou dans des lotissements, avec des stops à tout bout de champ pour traverser des routes, on arrive enfin dans une piste en forêt très agréable direction le Grand Crohot où nous avons planté la tente… Certains dorment déjà 5 mn après qu’on ait éteint la lumière,  61 km pour une première journée c’est un sommeil bien mérité.
Et Liséa dans tout ça, elle nous a bien géré sa journée et risque elle aussi d’être mise à contribution dans l’opération délestage ( à suivre).

Les leçons de la journée :
– si tu achètes un vélo qui a déjà un peu servi et que tu pars pour 885 km mini, demande toi si tes chambres à air sont neuves
– quand tu entres dans la catégorie véhicule large, évite les barrières
– quand tu programmes que tu vas bientôt essayer ta nouvelle bassine pliable,  pense qu’il fait prendre une éponge et du produit vaisselle. ..

Samedi 4 juillet
Arcachon (33) – Le Grand Crohot (33)
61 km
Dénivelé + : 94 m ; dénivelé – : 103 m

Publicités

Ça sent le départ !

Publié le Mis à jour le

Pour ceux qui suivront sans passion le Tour de France, s’engage dès ce WE un autre tour, à 4, sous le soleil, et dans la bonne humeur ! Comme pour le Tour de France, étape et news quotidiennes…
image

image