De Trogir (Seget) à Split – visite de Split. 

Publié le

Samedi 23 juillet.

41 km.

Départ camping sans doute vers 9h. Quand on a payé, la patronne nous a offert un petit sachet de lavande estampillé au nom du camping . Apparemment, tout le monde n’y a pas droit, mais elle regardait particulièrement notre petite troupe par la fenêtre de son bureau…

La route est boff boff. Une route transitoire quoi.On passe l’aéroport. Au début on a quand même de beaux paysages…

… puis on se retrouve rapidement « coincés » entre des maisons à droites et des maisons à gauche, sans vue sur la mer. 

L’arrivée à Split n’est pas folichonne non plus, d’abord les zones industrielles, puis les immeubles. ..

On arrive vers 12h et on commence par se rendre au départ des ferrys pour se faciliter la tâche demain matin. Ça fourmille de monde ! On n’y voit rien entre la quantité de gens et de gros bateaux,  yachts, ferrys, croisière.  On cherche à se faire renseigner, mais ce n’est pas très efficace !  On finit quand même par trouver, une bonne chose de faite ! 

Maintenant recherche d’un lieu pour dormir ! On écarte  tout de suite l’option camping qui est à 7,5 km alors qu’on doit être au port pour l’embarquement à 7h10, et qui en plus est cher. Bien sûr,  à force vous l’aurez deviné, pour trouver une chambre, il faut monter et on est en plein soleil ! Split est une ville très sollicitée apparemment, il n’est pas très simple de trouver une chambre sans réservation à  cette période ! On a bien compris, notre recherche a bien dû prendre 1h30 ! Et ça aurait peu durer encore plus longtemps si une dame qui rentrait de faire une course ne nous avait tout simplement pas dit « hello ». Comme d’hab’, on monte, peut-être à 6 petits km/h, donc forcément elle a le temps de nous saluer et du coup on se dit qu’on va lui demander si elle voit où on peut aller.  En fait elle habite là et elle a une location libre 2 jours si ça colle à nos besoins.  

C’est encore une fois pas folichon vu de l’extérieur. .

De l’intérieur c’est tout à fait correct ! De toute façon on ne peut pas se payer le luxe de chipoter ! On avait mis le compteur à zéro  au port,  histoire de voir l’éloignement,  le compteur est à 5 km avec nos tours et détour on ne doit être qu’à 3 km du port. On se décharge, on se rafraîchit et on repart vers le vieux Split pour visiter. 
Rien à  voir avec la nouvelle ville pleine de moches immeubles et de grandes avenues. 

Le centre ancien est sans voiture. D’ailleurs l’un des accès est original puisqu’il faut passer dans une sorte de crypte souterraine, où se sont installés des vendeurs de souvenirs  et un accès visite des cryptes payant.

On ressort face à l’église et au sphinx.

La ville est faite de petites ruelles et de bâtisses anciennes et travaillées.

Une autre entrée de la ville nous montre une grande statue de Gurgura Ninskog qui a oeuvré pour que le Croate remplace le latin à l’église.  

On se promène encore dans la ville. 

…jusqu’à tomber sur la place Republike Prokurative d’inspiration vénitienne : 

Cet endroit est moins fréquenté, pourtant, c’est juste à côté sur centre (très) ancien. La vielle ville qui continue a du charme et est plus calme. 

On revient par le port. Les enfants s’amusent d’un accident d’hameçon.

On reprend les vélos et on part faire un tour à la plage, puis après avoir fait quelques courses on rentre.  

Dès notre arrivée,  Festna, la propriétaire nous offrira un coup à  boire agrémenté d’écorces d’orange confites qu’elle fait l’hiver avec les oranges de son jardin… elle ne fait que parler.  On comprend assez bien son anglais ( quoi que… on n’a pas vérifié si on a compris la même chose 😉 ). Au moins pendant les vacances, les enfants ont bien compris  l’importance d’apprendre des langues ; c’est une très bonne expérience ! Elle parle tant qu’on finit par manger tard, pourtant le réveil sonnera tôt pour prendre le bateau dimanche matin,  une sorte de catamaran géant et rapide dans lequel on n’est même pas sûr que notre grand vélo passe. …

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « De Trogir (Seget) à Split – visite de Split.  »

    le-tonton-chti a dit:
    24 juillet 2016 à 15 h 09 min

    ça doit être l’hameçon avec lequel ils ont fini par attraper la sardine qui avait bloqué le port de Marseille.
    C’est toujours aussi beau, et ça fait envie! Profitez en bien.
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s