De Dubrovnik (Croatie) à Moissac (France).

Publié le Mis à jour le

Vendredi 29 juillet.

73 km.

Aujourd’hui, nous aurons joint 2 villes toutes deux classées au patrimoine de l’Unesco ! La comparaison  thématique s’arrêtera là, la journée ayant déjà été assez riche en événements !  

Réveil 6h30. on a fixé rendez-vous à nos convoyeurs à  7h30, mais il faut aussi charger tout ça, alors on préfère gérer et être en avance !  A 7h15, on est bien prêts ! On monte déjà les cartons derrière le muret qui nous sépare de la partie accessible en voiture. 

Les garçons partent à l’accueil,  nous on reste aux cartons.  On a payé hier soir pour gagner du temps et récupérer nous cartes d’identité… l’accueil n’est pas encore ouvert.  Ils poireautent !  La femme de ménage passe et nous demande ce qu’on fait là. « Hé bien on attend les voitures pour aller à l’aéroport. »  Elle fait demi-tour. Je reste confiante. C’est-à-dire qu’hier à 10h, j’ai croisé le patron du camping qui m’a dit : « c’était pas ce matin le départ pour l’aéroport ? ». Je me suis contentée d’un « non demain matin ».  Je ne lui ai pas dit,  « réfléchit guguss, on a réservé chez toi pour 3 nuits, on n’a pas payé etc.  » …donc quand je vois la dame faire demi-tour, je ne panique pas.  Quand on la voit se mettre à courir en revanche, on se regarde avec Liséa …on s’interroge… mais pourquoi s’inquiéter puisque visiblement elle est partie résoudre le problème !  

De son côté Jérôme a repéré un gars qui poireaute aussi. En fait c’est lui.  Elle arrive… bref, 5 mn après, les voitures (1 break et 1 grosse berline) sont au pied des cartons. 7h45 : on part pour le 1er trajet, il faudra un 3ème trajet (un 2ème pour le break ) car seuls 2 cartons à vélos sont rentrés,  Jérôme reste au camping avec les autres.  A 8h,  ils déposent le 1er convoi à l’aéroport.  On s’occupe d’aller chercher 3 chariots et on attend Jérôme. 

Dès qu’il est là, on part à l’enregistrement.  Je trouve la dame pas très serviable. On enregistre nous cartons de sacoches et nos vélos qui vont en soute. Elle garde les petits cartons,  coup de bol : 19 kg et 19,6 kg, on avait droit à 20 par carton.  On part ensuite amener les vélos à la machine qui les avale.

Il n’est pas 9h00, on est dans le timing.  On prend 5 mn pour petit dejeuner ! La dame nous a parlé de la porte 3, il est inscrit partout 9 pour embarquer.  On suis ça et on passe le barrage de contrôle des bagages à main.  Raphaël a bippé,  il a eu droit à un contrôle physique supplémentaire,  j’ai rien compris. A l’allé, ça avait été Liséa,  mais je n’avais rien vu,  Jérôme  me l’avait dit après !  On continue à suivre porte 9 pour l’embarquement.  On arrive,  c’est étrangement vide alors qu’il y a des appels micro !  Jérôme fait 1/2 tour et va voir : direction porte 3 en courant.  On passe rapidement l’enregistrement et on prend un bus qui nous conduit à l’avion.  Y a pas grand monde,  on est dans les derniers. Un passager nous dit : » alors ?  Après les vélos, le jogging ?  » visiblement on n’est pas passé inaperçu à courir nous sacoches sous le bras !  

On s’installe. Il manque un passager qui a un problème avec son passeport. Visiblement,  il y a un ado flippé derrière moi ! Il demande à l’hôtesse de l’air si c’est normal la flaque qu’il a vu au pied de l’avion. Sans doute la climatisation.  J’espère qu’il ne fera pas de crise d’hystérie pour faire flipper les autres …
Finalement on décole avec une bonne  10aine de minutes de retard pour 2h05 de vol.  Météo idéale sur tout le vol, on monte à 11 000 m d’altitude à une température de -54°C.

On dit au revoir à la Croatie depuis le hublot.  

Le vol se passe très bien.  On atterrit, on passe lentement le contrôle d’identité et on se retrouve à attendre nos bagages comme une tonne de gens. Les vélos du côté des bagages hors format, les cartons avec les sacoches du côté des valises. 3 cartons de vélo arrivent assez rapidement. Pas le reste.

On recroise un jeune qu’on a vu ce matin à l’enregistrement des bagages.  Lui n’a même pas emballé son vélo dans du film plastique,  et c’est passé ! On le recroise quelques minutes plus tard. Il a récupéré son vélo plus au fond ; Jérôme et Liséa partent voir.  On reste là à surveiller la sortie des petits cartons.  Finalement tout arrive presque en même temps de notre côté.  Les gens se précipitent et nous bousculent, comme si on n’étaient pas assez déstabilisé par notre chargement ! Grrr bon retour à la civilisation ! 
Allé,  on a tout, on sort ! Et on s’installe presque juste devant sur le parvis.  C’est parfait c’est à l’ombre. Jérôme attaque la préparation des vélos, moi des sacoches plus la destruction des cartons si longuement préparés l’avant – veille ! 

Une dame de l’entretien passe.  Je lui demande  où je peux mettre mes gros cartons ! Elle me dit qu’elle va  appeller quelqu’un qui va passer les chercher. Je m’inquiète de ce que pourraient penser les militaires s’ils passent avant,  ça a l’air de la faire marrer,  elle me dit que ce sera sorti avant ! Sauf qu’on a bien encore perdu 20 mn et que personne n’était passé….

Bref,  on prend la route à  14h 45. 

Rapidement on trouve une piste cyclable, et au bout de 7 km on est déjà le long du canal en piste isolée, c’est trop tranquille ! C’est le canal latéral de la Garonne,  qu’on a fait l’année dernière dans l’autre sens !

C’est pas tout, mais on n’a pas encore mangé !  On finit par sortir du canal et trouver une boulangerie et un supermarché.  Plutôt que rebrousser chemin pour retrouver la piste, on continue pour la rependre plus tard.  Ce qu’on n’a pas capté, c’est que la voie ferrée étant entre nous et le canal, il faut avancer jusqu’à  trouver un passage ! Bref on finira par manger à 16h30, au bord d’une écluse !  Ce pain français nous cale, on mangera même pas la moitié de ce qu’on a acheté !  

On reprend la route et on mange les km ! C’est tout de suite plus facile sur du plat en piste isolée !  

On décide de se poser à Moissac (après avoir passé le monumental pont canal dans l’autre sens) après avoir fait quelques courses à nouveau. Mine de rien, la journée a été chargée ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s