Mois: juillet 2016

De Caorle à Aquileia

Publié le Mis à jour le

De Caorle à Aquileia
Mercredi 6 juillet. 

80 km

Réveillés plutôt tôt on décolle avec l’intension de faire un tour dans Caorle qu’on a passé rapidement hier soir pour trouver un camping.
Ça devait être un village rural de pêcheurs qui a été rapidement urbanisé. Le centre du village a du charme, le petit port comprend de vieux bateaux de pêche, les constructions modernes en collectif sont moches. .. mais le tourisme a dû les aider, au moins une partie d’entre eux.
La place avec la grande tour est sympa.
On prend ensuite la route et encore aujourd’hui, on alterne entre routes plutôt roulantes et pistes cyclables dans la campagne. Il y a beaucoup de vignes qu’ils font pousser plus en hauteur qu’en France d’ailleurs, du maïs et un peu de tournesol et une plante non identifiée comme les haricots verts mais sans fleurs alors qu’on en a vu de plusieurs tailles … (?).
Aujourd’hui on a bataillé pour trouver du gaz, qu’on avait déjà cherché dans les supermarchés, mais qui de toute évidence de s’y trouve pas. Effectivement on nous confirme qu’il faut aller dans les quincailleries ou les magasins de bricolage. Les enfants ont envie de manger chaud le soir (traduire : manger autre chose que des salades composée = des pâtes quoi!) et nous on serait pas contre un mauvais café de temps en temps ! La mission n’a été accomplie qu’en fin de journée dans la mini épicerie qui fait fasse au camping.
Le camping est très sympa, l’accueil y est très bon, et cerise sur le gâteau, il y a une piscine. Bon la mer est à 10 km mais aujourd’hui on a fait 80 km alors la piscine ça ira bien ! J’ai eu ma seconde de gloire quand j’ai plongé dans la piscine sans le rituel des 20 mn d’adaptation, (une baignoire de javel c’était mon rêve après 80 km ;-)).
Ce soir, on est au calme il y a moins de moustiques ( je n’ose pas dire qu’il n’y en a pas pour pas que ça me porte la poisse).
Y a du wifi mais l’article d’hier n’a pas l’air de passer ; alors je teste une autre méthode de mise en ligne mais je peux pas gérer les photos.
Alors on verra le résultat. ..

Publicités

Un tour à Venise…

Publié le

4 juillet.

Réveil vers 8h, ça reste une petite nuit,  mais on crève de chaud et on rêve d’une douche, ça aide à lancer la journée ! 

Finalement,  après avoir pris le bus devant le camping, on était à Venise vers 10h00. 

On a mis les pieds à Venise…

Puis on a marché dans Venise en long en marge et en travers. .. c’était bien sûr magnifique. Il y a des endroits surpeuplés de touristes, comme le pont Rialto (pas de bol en travaux) et la place Saint Marc, mais il y aussi plein de coins tranquilles et agréables. Quand on a eu un coup de fatigue vers 15h, et on a même fait la sieste sur une place déserte. Il y a plein de places et d’églises et des ponts bien sûr ! Etc. Les photos sont dans le désordre, je trouve plus l’option diaporama dans l’appli…

Quand c’est un peu gris c’est le matin,  quand il fait beau c’est l’après-midi, ça s’est levé.

On a même vu des bouchons de gondoles ! C’est pas la photo la plus représentative des bouchons…

Jerome fait la sieste sur le muret du canal, moi j’ai dormi à même le sol,  trop peur de m’oublier et de finir  dans le canal… Les enfants nous ont surveillé.  Les rôles s’inversent. ..

La tour penche…

Il y a pas mal de terrasse sur les toits ; souvent, on dirait qu’elles reposent sur les cheminées, c’est pas le cas de celle là…

Au pont Rialto, y a foule…

Retour au camping.  Une bonne salade composée (après pizza à midi et glace à goûter ;-), c’est parfait ! 

On n’aura pas fait Venise by nigth, on a hésité mais mine de rien on a beaucoup crapahuté aujourd’hui, on a dû sommeil en retard et besoin d’énergie pour de nouvelles aventures.

Le grand départ. ..

Publié le

Alors… c’était un jour de grandes premières, rythmé de plusieurs étapes. ..

Départ chargé. .. 

Arrivée à Bordeaux dans la bonne humeur. .

A peine arrivés on apprend déjà que l’avion aura 45 mn de retard…

On fait la queue pour l’embarquement, le suspens est encore là,  est ce que ça va passer au niveau dimensions .  La nana qui s’occupe de nous est très sympa,  y a pas grand monde,  nickel. Finalement tout passe. Et l’avion est annoncé. 

Les enfants sont détendus. ..

Le vol se passe super bien. Les enfants ont adoré, ont trouvé super beau le survol des Alpes. Venise est annoncé. 

 Les oreilles chargent un peu quand même.  On sort de là tous sourds. Au moins, on va pas se fâcher au moment de remonter les vélos,  on s’entend pas.  Quoi que…faire répéter, ça agace (celui qui répète)..

On attend nos cartons, nouveau suspens. Je pense que les gars nous ont repérés avec nos saccoches rouges, ils nous ont dit « Bordeaux ?  » et nous ont montré un recoin du menton. Effectivement on y trouve nos cartons…avec un peu de stress, ils ont un peu morflé. 

Allé …il reste plus qu’à aller vérifier.

C’est parti.

On n’a perdu toute notion de temps. On n’a pas pensé à regarder la montre, mais on sait qu’à l’atterrissage c’était la mi-temps de France-Islande  (4-0). 

Finalement on décole vers 0h15.

Faux départ ,  il y a besoin de faire un dernier réglage.  Jérôme sent un frottement sur le tamdem. Et on repart.

Le camping est un peu plus loin que ce qu’on pensait mais y a pas grand monde c’est bien éclairé, on a notre éclairage également.  C’est parfait. 

On monte la tente, et finalement on se couchera à 1h15. 10 mn après,  les enfants dorment déjà, et on entend la pluie.  Bon timing…

On y est presque… J-1

Publié le

La tour de France a commencé, aujourd’hui c’était le prélude…
Pour un tour à quatre, c’est le prélude depuis quelques jours déjà, mais le vrai prélude, c’est demain…

DSC01537

Demain, les cartons prennent l’avion, et nous avec !