De Ravenne à San Benetto in Alpe.

Publié le Mis à jour le

Vendredi 7 juillet – 79 km – 800 m de dénivelé positif. Ravenne – San Benetto in Alpe  (Province d’Emilie Romagne – Parco Nazionale Foreste Casentinesi). 15 l d’eau hors petit déj’ et repas du soir.

Ce matin, nous sommes encore réveillés par la chaleur dès 7h00, ce qui nous permettra d’être partis à 9h00.

Rapidement, nous nous retrouvons sur un agréable chemin en haut d’une sorte de digue, on longe un canal à droite. 

A gauche, en contre bas, les cultures s’enchaînent, surtout des fruitiers (nectarines pêches pommes kiwis) mais aussi courgettes, tournesol et foin.  

On roule bien, on est à  Forlí avant 11h00, il fait déjà chaud, nous gourdes sont vides. On fait nos courses pour midi et se charge en eau car on va bientôt attaquer la montagne. 

On a ensuite emprunté une piste cyclable en bordure de route, pas toujours en bon état, vraiment mal étudiée en terme d’angle de bracage pour les prendre et de fréquence des bateaux pour y entrer, mais elles ont le mérite de nous permettre d’avancer en sécurité.  

On entre ensuite sur la route SS67. La route est belle. Les paysages magnifiques.  Je n’ai pas pris beaucoup de photos, il y avait souvent des fils électriques et les rembardes de sécurité. .. On croise énormément de motos.

Par contre, pas de bol toujours le vent de face ! 😣 Débat familial sur le fait que le vent nous aide à supporter la chaleur (ou non). Pas de quoi déstabiliser notre équilibre, mais de quoi nous obliger à pédaler en descente !!! 😣

Malgré tout on avance dans la bonne humeur.  En plus, pas un brin d’ombre de notre côté de la route. 

Quand approche l’heure du repas, impossible de trouver un endroit pour se poser pique-niquer… On traverse un village rien ! On a même fait le tour du village avec des mégas côtes. Rien. On rachète encore des bouteilles d’eau. Avec le besoin de recharger les batteries on se fait tous plus silencieux.  On s’arrêtera finalement dans un petit bois entretenu en bordure de route. Ça fait du bien de manger ; mine de rien on a déjà fait un peu plus de 60 km. Les côtes se font plus rudes, mais après mangé les discussions reprennent, on a enfin plus d’ombre, et le camping est annoncé à 18 km. Les arrêts « réhydratation » se multiplient. Liséa fait quelques étirements. 

Son dos tire un peu mais sa bonne humeur est toujours là. 

Arrive enfin l’annonce du camping à  200 m. 200 m mon oeil !!! 200 m entre chacun des 4 lacets raides qui nous séparent du camping oui ! Bref on est content d’arriver, les enfants sont ravis d’y trouver une piscine. Il leur reste donc des forces… 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s