De Rome à Colle Romito

Publié le

Jeudi 20 juillet.  De Rome à Colle Romito. 70 km.

Sous-titre : SPQR : Sans Pouvoir Quitter Rome… (merci tonton)

3 nuits au même endroit, on a un peu pris nos aises, du coup, on met du temps à ranger et on ne part qu’à 10h. 

On veux essayer d’éviter les grands axes pour sortir de Rome, histoire de ne pas vivre la même chose qu’à l’allée…

Donc on part, apparemment la 2×2 voies prenait fin devant le camping. .. On prend rapidement à droite mais on se retrouve dans une rue étroite, en côte et déjà en bouchons. Ça commence bien.  Ensuite difficile de dire ce qui s’est passé. On a alterné entre la trace initiale, faite avec un logiciel qui exclue les autoroutes et routes interdites aux vélos, mais qui est visiblement capable de nous envoyer sur la E80…, puis le gps du telephone en mode piétons. .. mais le résultat n’est pas probant, on fait plusieurs fois demi-tour, ou on s’est retrouvé à devoir prendre une route qui longe elle – même une autre route alors comment savoir sur laquelle nous oriente le gps … c’est la cata… au final on se retrouve devant un triple embranchement, 2 conduisent sur une route à grande circulation où il nous sera impossible de faire demi -tour, la 3ème que l’on prend pour s’accorder le temps de la réflexion ne mène pas vraiment quelque part… une sorte de cul de sac et de route de desserte d’une entreprise, et pour couronner le tout Raphaël a crevé  (pneu arrière). Jérôme prend le vélo de Liséa pour voir où mènent les semblants de chemins qui prennent la suite.  Il tombe sur 2 VTTistes qui nous expliquent la route et décident même de nous accompagner jusqu’à l’entrée de la via Cristoforo Colombo. L’un d’eux passe même à l’arrière pour encadrer les enfants lors des passages des bretelles en leur criant d’abord une sorte de « [boy] » qui se transforme vite en  » go go go ». Dans un passage un peu clame il en profite pour nous photographier en pleine action. A la fin il montre les photos à Jérôme en disant qu’il veut les montrer à ses copains, et il fait signe aux enfants qu’ils sont des champions ! On se sépare, il nous reste une longue ligne droite vers le mer pendant 15 km puis une autre qui longe  la côte pendant 40 km… On a pour objectif d’aller à Anzio et on a déjà fait 20 km pour arriver à sortir de Rome, bien qu’on n’ait jamais vu le panneau. 

On entame donc notre chemin sur la via Cristoforo Colombo ; le bas côté est plutôt large, quelques faibles montées et descentes mais bien gérables, bien que nos 2 amis romains nous aient conseillé : « gardez en tête que ce sont des italiens au volant, pas des français… » Bien qu’en 2×2 voies, il y a régulièrement des feus tricolores. Rapidement, on tombe sur les traces d’un incendie ; ça fume même encore légèrement en fait.

Rapidement les routes à gauche et à droite sont bloquées par de la rubalise. Un seul hélicoptère arrose encore. La surface cramée à l’air importante, le feu a même traversé la route.  

On continue et on arrive à Lido del Castel Fusano. Vu sur la mer, l’hélicoptère nous survole pour faire le plein de sa poche d’eau.

La grande ligne droite prend fin face à la mer et répartit ses usagers à gauche et à droite.  

On fonce vers le sud, on longe les plages les pinèdes et les constructions balnéaires dont l’architecture n’a pas plus été inspirée de Michelangelo (Michel-Ange) que le costume des gardiens suisses 😋. 

On mange tard, on en profite pour faire un petit plouf 

puis on redémarre mais finalement on s’arrêtera 5 km avant Anzio…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s