En route pour de nouvelles aventures…

Publié le Mis à jour le

Dimanche 1er juillet 2018 – Départ pour Porto. 20 km (aéroport – Salguéiros).

Ça y est, c’est le jour du départ du périple 2018 qui devrait ressembler à ça :

Départ prévu à 11h30 pour l’aéroport de Toulouse

On est prêt et papi est ponctuel. Dernières vérifs et c’est parti.

On arrive à Toulouse,

mais bêtement, on s’est garé alors qu’on aurait mieux fait de se faire déposer au niveau supérieur accessible en voiture. Au lieu de ça on bataille un peu pour faire passer les cartons dans les ascenseurs (surtout les garcons), puis on va rapidement à l’enregistrement. On est envoyé vers le départ des bagages grandes dimensions pour déposer nos cartons qui ont été étiquetés.

On doit au revoir à notre chauffeur et on file à l’embarquement.

Le bagage de Liséa doit être fouillé, le gars de la sécurité est sûr d’avoir vu quelquechose. Liséa est sûre d’avoir tout bien préparé elle commence à savoir comment ca marche… Ça la contrarie qu’il insiste. Ça donne envie de tout déballer pour lui montrer ( à l’intérieur tout est organisé en sous-poches plastiques) mais on n’a plus le droit de toucher. A force de « mais si » « mais non » entre le gars et Liséa, le 1er finit par nous montrer son écran où il voit le dit tube de crème… On voit tout de suite qu’il s’agit en fait de son porte-monnaie en plastique… tout ça pour ça, on file.

Pas de temps à perdre, il est presque 15h30 et on n’a toujours pas pu se poser pour manger.

On finit par embarquer sous un soleil de plomb,

et par pique-niquer… à bord.

Jérôme s’endort tout de suite. Nous on bouquine, comme d’habitude dans les transports.

On arrive à Porto sous un ciel gris et rien à voir avec les températures de ces derniers jours en France.

On récupère les cartons en super bon état. Cool.

C’est parti pour le remontage pendant 1h environ.

(En cherchant bien vous verrez Liséa sur la photo 🙂

Puis on y démarre.

On fait un peu de zone industrielle et commerciale avant de rejoindre la côte,

(

Quel est cet arbre aux fleurs (?) rouges ? A analyser de plus près… jamais vu ou alors pas de cette taille)

Puis le long des rives du Douro,

fleuve que loin doit traverser, mais le point est beaucoup trop haut (et plus loin) on espère avoir un taxi boat mais comme il est déjà presque 20h, on n’est pas ce qu’il y a de plus serein.

Finalement les gars du bateau acceptent sans problème malgré l’étroitesse de l’embarcation. Ils sont même particulièrement arrangeants, bougeant et sortant les garde-corps de la rampe pour faciliter la montée du vélo.

Ha oui. Vous notez qu’on a sorti les kway, il fait un peu frais…

La traversée est rapide. Les gars nous aident à nouveau à descendre et vont même jusqu’à venir bouger des barrières de chantier qui créent un tout petit couloir en bordure de la route, créant un angle trop étroit pour la sortie de notre engin. Bref des gens particulièrement sympas qu’on remercie bien avant de repartir au milieu de la foule. Il y a une fête sur cette rive, on est obligé de descendre et de pousser le vélo pour avancer. Quand le monde se dissipe, on attaque une grande côte mais nos vitesses passent mal ou pas d’ailleurs. On pousse. Autant dire que ça réchauffe ! Et ça dure ! Raphaël a le même problème. Tout ça pour redescendre ! Puis remonter un peu mais c’est moins raide, ça passe. On tombe sur un supermarché quand il nous reste 6 km environ. On décide de s’arrêter pour le ravitaillement du soir et du petit-dej. Bonne idée, c’est le moment que choisit le nuage du dessus pour se lâcher, le parking est abrité. Les filles font les courses pendant que les garçons vérifient les réglages des vélos. Mine de rien il est déjà 20h30, c’est du bol de trouver quelque chose d’ouvert, surtout un dimanche.

Finalement on tombera sur un camping un peu avant les 6km prévu. Vu l’heure avancée on s’arrête. On monte vite la tente, mangeons rapidement sous la menace de la pluie puis une douche et au lit.

Jérôme a tenu à étendre les serviettes dehors pensant à une amélioration rapide du temps qui serait meilleure qu’une attente en boule. Il a plu toute la nuit. Ça a perturbé mon sommeil. Je ne me suis pas résolue hier soir à sortir les quelques affaires chaudes prises du fond de ma sacoche, mais vu la nuit, je crois que je vais devoir….

Donc en résumé,

Les flops et les tops du jour :

Les tops :

– les cartons en bon état

– les gars du taxi boat

– on a goûté les Pastels de Nata, même du supermarché c’est top !

Les flops :

– les vitesses qui passent mal

– la pluie, le gris, le « pas chaud », froid ce serait exagérer…

– les serviettes mouillées.

La petite rédaction de Lisea :

Au départ je croyais que le Portugal serait comme la Croatie, le soleil, la chaleur … mais en fait c’est comme les Pays-Bas (en tous cas pour le premier jour, on a eu que les nuages et la pluie).

Publicités

Une réflexion au sujet de « En route pour de nouvelles aventures… »

    Le-tonton-chti a dit:
    2 juillet 2018 à 21 h 52 min

    Vous pensez bien que le-tonton-chti va vous suivre à la trace.
    Merci du premier compte-rendu de journée et merci des courriers les jours précédents avec les photos: super!
    Bonne route, en espérant que vous allez avoir du beau temps.
    Bises à tous les 4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s