Visite de Porto.

Publié le Mis à jour le

Lundi 2 juillet 2018. Beaucoup de km à pieds (17 à 20).

Départ en bus vers 10h pour le centre historique de Porto. On met une petite demi-heure dans un bon vieux bus pour relier Salgueiros (Vila Nova de Gaia) où nous dormons, à Porto, 2ème ville du Pays inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

On descend du bus près du Centre Historique pour rejoindre la Cathédrale Sé sur une des collines de la ville. On longe les remparts et le vieux tramway.

Depuis les environs et le parvis de la cathédrale, on a déjà une vue sur les toits, le Douro, les caves, le Pont Dom Lui I….

En redescendant, on voit ce qui a dû être un lavoir.

On longe un ancien marché devenu salle de spectacles, juste à côté du Palàcio de la Bolsa (palais de la bourse) qui abrite aussi l’institut du Porto (la boisson).

Juste derrière, l’église São Francisco.

On continue notre descente en alternant quartiers calmes aux ruelles pavées et peu fréquentées et quartiers plus circulants. De manière générale la ville est en travaux, mais ça ne gâche pas son charme.

On arrive dans le quartier de la Riviera, au bord de fleuve Douro. Les maisons sont colorées.

De l’autre côté du Douro, on aperçoit déjà les grandes caves de Porto avec les noms de ceux qui exportent en France, les grandes caves de renommée internationale aux 1eres loges…

On accède à l’autre berge en empruntant, par sa partie basse, le Pont Dom Lui I, réalisé par un disciple de Gustave Eiffel.

Les caves de Porto ne sont en fait pas à Porto mais à Vila Nova de Gaia. Pas de vue sur les vignes, elles sont à une centaines de km dans la vallée du Douro.

On déambule un moment dans les rues. On monte dans les petites rues étroites à la recherche d’une cave moins pignon sur rue pour éviter de sombrer dans le marketing abusif.

On finit par s’arrêter manger dans une de ces rues dans un tout petit bistrot. Ne connaissant que le mot bacalhau dans le menu rédigé à la main et sans traduction, on opte pour ça dans 2 versions différentes. Finalement ce sera Bacalhau de bras pour nous (morue à la portugaise) et bunuelos de bacalhau (beignets) pour les enfants, précédé d’une petite soupe qui nous réchauffe, c’est parfait. Les gars sont supers sympas on repart même avec un petit drapeau du Portugal,à l’effigie du journal local certes, mais c’est sympa.

Donc j’ai oublié le bulletin météo local, c’est boff, on passe notre temps à mettre et enlever le kway..

On part ensuite visiter la cave Quintos dos Corvos.

C’est une petite cave familiale qui fait 35 000 bouteilles par an avec 27 ha. La guide parle parfaitement français et est très claires dans ses explications. Raphaël, venu en traînant des pieds, à également trouvé très bien (ouf… On va pouvoir lui re-servir pour le reste des vacances 😉 ).

On redescend en bordure du Douro pour prendre le téléphérique. C’est court, mais sympa, les enfants apprécient.

Cela nous conduit cette fois sur la partie haute du pont Dom Lui I, fréquenté par le tramway et les piétons qui offre sur superbe vue sur Porto, les caves de Vila Nova de Gaia et le Douro.

On part ensuite toujours à pieds dans la ville haute.

Place de la Liberdade, se joue Bresil-Mexique. La circulation est coupée, 2 grands écrans sont installés, les maillots et drapeaux du Brésil sont de sortie. On assiste au 2ème but du Brésil et à l’animation provoquée.

On continue à monter vers la Estaçao de Bento, la gare connue pour sa salle aux pas perdus aux murs d’azulejo (fresques en céramique).

On file ensuite à la Librairie Lello e Irmáo, fondée en 1869 et à la façade Art Nouveau.

On va surtout y voir les escaliers qui ont inspiré JK Rowling pour Harry Potter. En plus du travail des moulures et de la forme originale de l’escalier, on voit encore au sol les rails et le chariot qui permettait de remplir les rayons à partir de la réserve.

On voit aussi la tour des clercs, igrezà et torre dos Clerigos, église la plus haute du Portugal, 49 cloches de 5 kg à 2 tonnes dont on a eu l’honneur d’entendre la mélodie à 18h.

On est repassé à la place de la liberdade, beaucoup moins de monde pour le match de la Belgique, la circulation a même repris autour. On va vers le marché Bolha, fermé pour travaux. On aperçoit un decathlon, notre fournisseur officiel de gaz à l’étranger, le rayon est vide. On ne mangera pas chaud ce soir…

On passe devant la jolie petite église Santa Catarina ou Capela Das Almas, puis on descend la rue très commerçante Santa Catarina…

On passe devant le Majestic Café ou le service est encore fait en uniforme, puis on rejoint en courant le bas de la ville pour avoir notre bus à 20h15.

On a loupé un truc, finalement on restera super longtemps dedans et on marchera 2,5 km pour rejoindre le camping. Du coup retpour vers 22h00, on a fait nos courses en ville, avec ce coup- ci des pastels de Nata de qualité, un régal !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s