De Peniche à Ericeira

Publié le Mis à jour le

Dimanche 8 juillet 2018 – 60 km – D + 800 m.

Ce matin, on s’est accordé 1/2 de sommeil de plus, grasse mat’, c’est dimanche, on s’est levé à 8h30 ! Donc forcément, on n’est pas parti tôt.

Aujourd’hui encore beaucoup de montées et de descentes et peu de pistes cyclables, mais on a bien géré, on peut même dire maintenant que les enfants sont plus qu’expérimentés !

Ce matin on a traversé un secteur très tourné vers le maraîchage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis on a fait un arrêt courses, puis plus tard, ravitaillement bananes dans une toute petite station balnéaire.

Et on est remonté dans la campagne. On sait que l’océan est proche, mais avec la brume on en le voit pas.

Il fait plutôt gris, mais plutôt bon, ce qui est traitre à double titre : on ne boit pas assez pour rehydrater nos petits muscles travailleurs et on pourrait prendre des coups de soleil sans s’en rendre compte. L’indice 50 est de sortie, mais vu les couleurs qu’on prend on devrait sans doute multiplier les repasses… mais quand on commence à être cracra c’est vraiment pas agréable.

On enchaîne avec un petit tronçon en piste cyclable, pas mal de moulins dans le secteur et d’éoliennes aussi.

On pique-niquera dans une nouvelle station balnéaire, plus grosse que la précédente, on regarde les surfeurs et on déguste notre pique-nique local agrémenté de cerises.

On est reparti, ça monte grave, Jérôme râle sévère… dit avoir mal organisé le truc (comme s’il était responsable du relief!), nous ça va. Ça tire, on va pas gagner au sprint, mais ça va. On monte, c’est encore long et raide, mais on arrive à un nouveau point du vue, je vous dirai bien, ça se mérite… je sais pas trop si je partage avec vous, 🤔😜 , sur le coup on a eu l’impression d’avoir gagné le truc, en regardant les photos ça fait pas forcément rêver, mais c’est à cause du temps… ou de la fatigue !

Plus que quelques km pour arriver au camping et là arrivés devant : désolation, c’est jonché de déchets ! En fait il y a eu un festival de hip hop a priori, rassemblant 30 000 personnes, dont 10 000 dans le camping, et visiblement ils étaient pas tous civilisés. Le camping est fermé pour 2 jours pour nettoyage mais tout à fait fermé non plus, puisque les gens qui ont une location en cours continuent à profiter des lieux. En discutant, on arrive à avoir une place dans le secteur qui a déjà été nettoyé et à moitié prix. Une douche pour les parents, un tour d’exploration pour les enfants (ils n’ont pas assez roulé on dirait) et on file à la plage à leur demande. Pour une fois, pas trop de vent et une fois de plus ils arrivent à se baigner !

Y a plus qu’à faire cuire les pâtes et à aller au lit ! Bonne nuit à vous !

Voici un petit bilan, à priori il manque un bout, on maîtrise pas trop :

Publicités

4 réflexions au sujet de « De Peniche à Ericeira »

    Julien a dit:
    8 juillet 2018 à 21 h 08 min

    Déjà une semaine que vous avez pris la route, superbe photo, et encore un beau périple. Pas de crevaison pour Raphaël cette année? 😜
    Profitez en bien, et bonne route…
    Bises

      untouraquatre a répondu:
      8 juillet 2018 à 21 h 53 min

      Helo, pas de crevaison pour l’instant mais 3 ou 4 déraillages…

        Julien a dit:
        9 juillet 2018 à 20 h 58 min

        Déraillages ou déraillement ? 😉

        untouraquatre a répondu:
        9 juillet 2018 à 21 h 11 min

        A toi de me dire oiseau de mauvaise augure ! 3 crevaisons et 1 pneu foutu auj’. On arrive juste. Au moins on a évité la circulation
        😂🤣😀😀. On est à Lisbonne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s