De Praia de Galé à Porto Covo.

Publié le Mis à jour le

Dimanche 15 juillet – 60 km, D+ 500 m.

Réveil 7h30 pour départ 9h00 ; objectif, être arrivés à temps pour LA finale à 16h00 heure locale.

On tient notre 1er objectif de départ à 9h00.

On a pourtant tergiversé hier soir entre jour de pause ou départ. Ce magnifique accès à la plage me faisait pencher pour la pause, la fatigue musculaire des enfants (👩‍👧‍👦) aussi, mais le manque de calme du camping et le feeling de Jérôme en ont décidé autrement.

On sort de camping, et étrangement, on déraille (arrêtez de piquer dans la poupée svp)…

Après ce faux départ c’est parti pour 5 km et non 4 déjà faits dans l’autre sens hier, et autant le dire : ça pique.

On prend la direction de Sines, avec une grande partie de route dans la forêt de pins. Puis nous voyons à nouveau des rizières, puis des jeunes forêts de chênes-lièges, d’orangers, et notre 1er troupeau de brebis… Puis quelques grosses industries avec de gros pipes… plus vers Sines.

Je vois mes 1ers arbres décorés au crochet (aux napperons), les enfants me disent qu’ils ont déjà vu un reportage sur le sujet…

On s’engage dans une petite rue pavée de Sines avec vue sur la baie.

On s’arrête devant un bar-restaurant et on en profite pour faire une pause café. Le personnel fait sa pause avant le service, il est 11h50, on en profite pour discuter. Ils nous disent qu’ils servent le meilleur poisson de la ville ; crédules, on reste manger. Surtout que sur les conseils de l’agent de sécurité du ferry d’hier, on doit goûter les choco fritos ! Rien à voir avec les choco-grenouilles de Poudlard, (quoi que…).

Ils nous diront aussi que 2 dauphins sont dans la baie depuis 3 semaines… pour notre plus grand bonheur, on arrivera à les voir, même si la photo n’est pas convaincante…

On mange, le plus rapidement possible compte tenue de l’anxiété qui gagne Raphaël en ce jour de finale, mais autant dire qu’on aurait pu nourrir 3 personnes de plus… On n’est pas déçu.

Et là, pas de bol, on redémarre sous la pluie. Et pas la petite. On voit la citadelle de Sines, mais on ne s’attarde pas…

On sort de la ville par une rue esquintée et en longue montée, c’est long et ça tire sur les cuisses…

Moulin à droite, éoliennes à gauches…

On rejouit enfin la grande route et là on envoie du steak… enfin 5 mn… avant de se retrouver le vent de face…

En revanche, on arrive dans de chouettes paysages, au sein d’une réserve naturelle, dunes à gauches, océan à droite…

On voit même notre 1er troupeau de vaches… la pluie nous a quitté à la sortie de Sines, le soleil se dévoile progressivement.

On arrive à Porto Covo et on se précipite vers le camping. Installation, douches, pas le temps d’aller en ville, on va au bar restaurant du camping pour voir la finale France-Croatie. Il a fallu demander à changer de chaîne pour pouvoir voir le match alors que la télé diffusait … du tennis…

L’écran est petit, rien à voir avec la fan-zone de Lisbonne, mais ça fait l’affaire.

Il y a visiblement des supporteurs pour la Croatie dans la salle…

La France gagne !

C’est cool ! On est les derniers à rester jusqu’à la remise de la coupe.

Puis on part se promener en ville, non sans joie, et toujours aux couleurs de la France.

La plage et la vue sont sympas, la ville et le camping sont calmes, on décide d’y faire une journée de pause demain.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ici aussi, des arbres habillés pour l’hiver :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On rentre peu avant le coucher du soleil…

C’est l’occasion de goûter le vin local, et un autre petit fromage et on trouvera des choco fritos à emporter ! C’est donc que ça nous a plu ! J’ai oublié de vous dire, ce sont des morceaux de sèche frits dans une pâte très fine.

On en profite pour faire une lecture collective des articles de foot01 sur la victoire de la France.

et on se rejoint de se coucher dans un coin enfin paisible pour une journée de pause. Accessoirement on va pouvoir refaire le plein des batteries des téléphones ce qui a été assez compliqué depuis notre arrivée à Lisbonne…

Donc demain, pas de klaxon à tout va ! En revanche dès aujourd’hui, on a eu quelques félicitations de voisins dans le camping ou quelques tcheks dans la rue…

Demain pause. (Finalement on a bien fait de ne pas la faire aujourd’hui. Ça aurait été dommage de faire journée pause plage sous la pluie….)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s