De Caldes de Reis à Santiago (Saint Jacques de Compostelle).

Publié le Mis à jour le

Lundi 8 juillet – 44 km – D+ 700 m. (Total Porto – Santiago 283 km)

Aujourd’hui départ 9h15 de l’auberge, auberge sans charme, mais commode et au confort suffisant.

On sort de la ville et on opte pour le chemin balisé des pèlerins.

On a juste le temps de trouver ça agréable que la 1ere côté arrive. Le chemin est un peu accidenté mais ça pourrait être pire… On patine quand même régulièrement et surtout on n’avance pas bien vite…

C’est parti pour un peu plus d’une quarantaine de km…

Je saoule déjà les enfants avec mes photos et ils multiplient les opérations sabotage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On avance doucement, en alternant grande route et camino.

Sur le chemin, on a même été contraint de pousser 3 fois notre paquebot de vélo dans les côtes pour éviter de se flinguer les jambes, on en a encore besoin.

Les km passent, on regarde le décompte sur les bornes, et on « double » de plus en plus de pèlerins.

Le dénivelé est encore fort aujourd’hui.

On n’arrive finalement à Santiago vers midi

et sur la plaza da Obradoiro vers 12h30.

On immortalise le moment,

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un groupe de jeunes arrive en chantant à tue-tête puis en se sautant dans les bras et créent l’animation.

On va se poser au camping… On profite d’arriver tôt pour laver un peu de linge puisqu’il aura un peu plus de temps pour sécher, d’autant qu’il fait du vent…

On décolle enfin pour visiter, en bus, même si le centre ancien n’est qu’à 3 km du camping, on s’économise…

On déambule donc dans les rues, on retourne à la plaza da Obradoiro, entourée de 4 bâtiments de styles différents…

Et on se rend au km 0.

On visite la cathédrale, qui connaît actuellement de gros travaux, donc visite limitée, mais tout de même… On a vu le grand encensoir, qui d’après ce que j’ai lu sur internet, avait initialement pour rôle de couvrir l’odeur des pèlerins sales…😂😋😂.

On est allé sur les places, rues et jardins voisins… et la promenade est agréable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pas de voiture, et de nombreux magasins de souvenir qui font leur beurre…

On rentre tard toujours en bus.

Du camping, on a une magnifique vue sur la Cité de la Culture de Galice.

Après mangé et avant de dormir, les enfants tiennent à jour (contraints et forcés) leur journal de bord.

Le choix de l’itinéraire à venir est compliqué… mais a priori, les 2 prochains jours vont encore nous faire beaucoup transpirer…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s