De (presque) Friol à Lourenzà.

Publié le Mis à jour le

Mercredi 10 juillet. 100 km (Pour de vrai 99,8 km, les enfants ont fait des tours dans la rue pour arriver à 100 km, pas nous) . D+ 800 m.

On se lève dans le calme de notre bivouac. Les rayons du soleil percent sous les arbres, mais le froid aussi. On est quand même à 500 m d’altitude. Le temps qu’on range avant de déjeuner, la brume tombe. On a froid, on attend qu’une chose, la 1ere côte pour nous réchauffer. 😋

On s’arrête à Friol boire un café (chaud) et un chocolat (chaud) pour nous réchauffer, et se charger d’un mini pique-nique de secours.

Rapidement, on tombe sur des chemins sympas, le dénivelé passe bien aussi. On est sur des routes secondaires, mais qui roulent bien.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On est dans des paysages assez verts, pleins de vaches…

On trouve un super coin pique-nique, avec une table en pierre, vers 14h.

A ce moment là, on est super bien malgré nos 46 km dans les pattes. On envisage donc de pousser 50 km de plus, le dénivelé final étant très descendant, n’ayant pas d’hébergement au milieu, tout en ne s’interdisant rien si par cas…

On repart donc de bonne humeur et rassasiés ! Pourtant, rapidement, on se retrouve le vent de face ou quasi, et tout nous semble dur. On en vient même à pousser le tandem dans certaines grandes côtes… et vers 75 km, la bonne humeur s’est amenuisée… Finalement, on est en train de monter un col, à 800 m d’altitude, où il semble qu’il neige parfois…

Par temps plus clair, on voit sans aucun doute l’océan.

On sait qu’à partir de maintenant ça descend. On se couvre, car si le soleil tape, l’air est frais et avec la vitesse, on a vite fait de prendre froid…

On suit le GPS au téléphone car ce n’était pas la trace initiale, mais on cherche à limiter le dénivelé et les km… On commence par une très belle route et on passe aussi par des tous petits chemins, c’en est surprenant !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Derrière nous on laisse rapidement le col tout juste passé. On laisse les enfants partir devant, ils ont vu des renards avec des renardeaux, traverser la (grande) route, pas nous…

On arrive à Lourenzà et on demande au GPS de nous conduire à la 1ere albergue (auberge), il est déjà 19h. On a de la chance, il y a encore de la place. C’est une auberge publique, ce ne sont que des dortoirs. Les enfants auraient souhaité plus d’intimité… ils sont déçus mais c’est bien qu’ils aient cette expérience puisqu’ils disent vouloir faire le GR20…

La douche est chaude, c’est le principal, on en rêvait cette alternance de chaud et de froid dans la journée, associé à la crème solaire (indispensable) nous rend collants…

Un repas chaud, et on rejoindra dans le dortoir les pèlerins piétons qui sont déjà couchés…

Publicités

2 réflexions au sujet de « De (presque) Friol à Lourenzà. »

    trosdeboy a dit:
    11 juillet 2019 à 6 h 44 min

    Vous êtes sur le « Camino del Norte  » ?

      untouraquatre a répondu:
      11 juillet 2019 à 10 h 54 min

      On a coupé en travers pour rejoindre la côte en limitant les km et les dénivelés, dans la mesure du possible… On a rejoins la côte ce matin. Très joli avant Ribadeo.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s