De Luarca à Cudillero.

Publié le Mis à jour le

Samedi 13 juillet 2019. 57 km, D+ 983 m…

Départ 9h25… pas mal ! Aujourd’hui, on sait que ça va être dur, on va descendre très bas de nombreuses fois, c’est-à-dire remonter tout autant.

Voici le profil :

Et la carte qui permet de voir les nombreux lacets (petite route blanche, pas l’autoroute jaune bordée de rouge) :

Il fait gris, l’avantage c’est qu’on ne crève pas de chaud en montant, l’inconvénient, c’est que pendant les longues descentes, il fait frais… il faut au moins se couvrir le cou…

Les paysages alternent : campagne, vue sur la mer, campagne, vue sur la mer.

On croise beaucoup de vélos, ces montées et descentes en lacets sont un vrai terrain de jeu pour eux. On croise aussi plusieurs baroudeurs… et plusieurs pèlerins. On a lâché la N634 pour la N632a qui est tout aussi peu fréquentée, grâce à la proximité de l’autoroute sans doute que nous « traversons » par dessus ou par dessous à plusieurs reprises, plus souvent par dessous d’ailleurs… elle passe sur d’immenses ponts qui surplombent chaque vallée.

On avait peur mais on enchaîne bien, les pentes sont douces acceptables bien que multiples…

On laisse partir les enfants devant dans les montées. Le point rose de l’autre côté c’est Liséa, Raphaël est plus à l’avant encore.

On finit par trouver une épicerie pour se ravitailler et on pique-nique dans une aire de jeu à l’abri du vent. On repart motivés en se disant qu’il nous reste seulement 16 km et une seule énorme montée. Mais les vitesses du tandem craquent, sautent, sans qu’on comprenne pour quoi, et ça nous agace (surtout Jérôme, qui commence à dire que c’est une journée pourrie…)

On redescend tout en bas d’une vallée,

par un chemin tout petit et bien raide, où j’étais vivement sollicitée pour utiliser mon frein (pour une fois) mais comme j’étais occupée à prendre cette vue plongeante sur le village, on a un peu dérapé, j’ai entendu parler du pays ;-).

On remonte, ça craque, ça râle…

Nouvelle vue sur la mer

… avant d’arriver à Cudillero, où on a la présence d’esprit de se ravitailler pour les repas de demain dimanche également.

On se dit qu’on va quand même descendre voir le port, parce qu’une fois en haut au camping, on ne redescendra pas… Sans doute à cause du chant des mouettes, on se croit en bas mais non ! Ça descend encore et toujours et on sait qu’il va falloir le remonter tout ça !

Donc ça c’est la vue sur Cudillero depuis le port.

Ça paraît tout petit comme ça, mais ça s’étale bien sur le côté dans une multitudes de ruelles pentues.

Après de nouveaux craquements, on arrive au camping où la douche chaude fait du bien. Malgré la grisaille, les enfants vont à la piscine.

On part voir la plage à pied, elle est à 1,4 km, en pente bien sûr. Mais il se met à pleuvoir, alors on se contente du point de vue sur la mer depuis l’observatoire. Et ça nous contente ;-).

Ci dessus vue à l’ouest, ci-après vue à l’est :

Maintenant il pleut bien… On attend qu’une des 2 tables à l’abris se libère pour aller manger….

Publicités

2 réflexions au sujet de « De Luarca à Cudillero. »

    le tonton-chti a dit:
    13 juillet 2019 à 21 h 17 min

    Nous on n’a ni les montées ni la pluie, mais on a les vues magnifiques: c’est tout bon pour nous! Merci
    Bon repos et bonne continuation demain, en espérant qu’il n’y aura pas trop de craquements ni de chaînes qui sautent.
    Bises à vous quatre.

      untouraquatre a répondu:
      13 juillet 2019 à 21 h 26 min

      Coucou. Merci pour tes messages sympas ! On espère aussi ;-). Bises.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s