De Cudillero à Gijón en passant par Avilés.

Publié le Mis à jour le

Dimanche 14 juillet 2019. 64 km, D + 670 m.

Départ 9h45. Sauf que 2 km plus tard, on est déjà arrêté pour crevaison…

Puis quelques uns après pour le compteur de Raphaël.

Une fois répartis, on continue sur notre N632 ; aujourd’hui, moins de lacets, route un peu plus large, montées et descentes. On s’efforce de monter sur le 2ème plateau car c’est le 3ème qui saute… Les cuisses chauffent mais on tient le coup.

On arrive à Avilès sur le coup de midi. Comme dans beaucoup de villes espagnoles, on entre au milieu de constructions hautes aux couleurs de pierre. Les feux tricolores se succèdent tous les 20 m.

On atteint enfin la partie ancienne de la ville, concentrée autour de l’église. C’est plutôt sympa.

Le temps qu’on se pose pour grignotter et boire un café, par deux fois des personnes en profitent pour se faire photographier devant le tandem.

On repart dans les rues bordées d’arcades.

On tombe sur une nouvelle église…

On prend la direction de Gijòn, et pendant plusieurs km, on longe de grandes industries, sans doute beaucoup dans la sidérurgie… la vallée n’est pas large, les industries prennent toute la place, les pèlerins doivent trouver ça très long…

On change d’orientation et on se retrouve dans la campagne, ça monte et ça descend gentiment même avec le vent de face.

On arrive à Gijòn en passant à nouveau devant quelques industries puis on accède au bord de mer où on pique-niquera.

Après mangé, on part dans le centre ancien… comme on n’a pas vraiment préparé notre visite, on déambule sans but d’abord dans le port,

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis dans la vieille ville.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On repartant vers le camping, on tombe d’abord sur les arènes,

Puis sur le laboral cité de la Culture, très beau bâtiment, énorme, à l’extérieur de la ville.

…que l’on aperçoit aussi depuis le camping, tout comme l’océan…

4 réflexions au sujet de « De Cudillero à Gijón en passant par Avilés. »

    le tonton-chti a dit:
    14 juillet 2019 à 21 h 38 min

    Vraiment magnifiques, ces vieilles villes avec leurs maisons à arcades. Mais je ne suis pas jaloux puisque vous nous faites goûter vos découvertes. Merci encore.
    Je continue à vous suivre sans m’essouffler. Pas mal à mon âge, non?
    À cette heure-ci j’espère que vous dormez tranquilles.
    Bonne route demain. Il n’y a pas de journées de repos comme dans le Tour de France?
    Bises à vous quatre.

      untouraquatre a répondu:
      15 juillet 2019 à 23 h 11 min

      😊😋. Rien de vraiment planifié de ce côté là… a priori quand même, « pause » à Santander et à Bilbao, mais pour visiter… si les comptes sont bons, on aurait qu’une journée de plus pour envisager une pause…

    Julien a dit:
    15 juillet 2019 à 22 h 41 min

    Pas besoin de jour de repos puisque qu’ils sont deux sur un seul vélo!!!
    Bises

      untouraquatre a répondu:
      15 juillet 2019 à 23 h 13 min

      😝😤 tu oublies les 2 petits champions. J’ai oublié de dire qu’on les laisse partir devant en montée. Raphaël nous met régulièrement 7 mn et Liséa 5 ! Bises.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s