De Fontarrabie à Peyrehorade

Publié le Mis à jour le

Jeudi 25 juillet 2019. 89 km, D+ 670 m.

Aujourd’hui, on voulait partir tôt pour faire le tour de la Bidassoa, faute de pouvoir prendre le bateau (De toute façon le 1er n’était qu’à 10h)…, puis passer Bayonne à une heure sans viande saoule, les fêtes ayant commencé.

Donc réveil 7h30 et départ 8h25, mais sans déjeuner pour ne pas réveiller nous voisins.

On fait le tour de la Bidassoa super vite, et donc on passe la frontière Espagne-France tôt…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et on s’arrête déjeuner devant la plage à Hendaye.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On entame ensuite la route de la corniche qui longe le littoral entre Hendaye et Socoa.

Finalement, ça passe mieux que ce que l’on avait imaginé. On l’avait fait dans l’autre sens en 2013, à la fin de notre 1er périple à vélo…

Bien sûr les enfants partent devant et nous attendent régulièrement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On arrive ensuite à Socoa où on fait un petit détour et une petite pause.

Puis Saint Jean de Luz…

Puis on repart par la D810, plutôt fréquentée, mais tout à fait correct dans notre sens. Ça monte sévèrement mais on s’en sort bien. On double même un groupe de cyclorandonneurs basque espagnol qui commence la Vélodyssée jusqu’à Arcachon, c’est bien la 1ere fois qu’on double des cyclorandonneurs !

L’arrivée à Biarritz est plus compliquée. On n’a pas de trace (d’itinéraire prévu sur le gps) et ça fait un moment qu’on suit les panneaux Vélodyssée, mais on a dû s’en louper 1, du coup on passe 2 fois devant le rocher de la Vierge (la 2eme fois n’a pourtant pas suffit pour réussir une photo…🤗) et on finit par en sortir et arriver vers Bayonne. Là on gère bien l’entrée par des rues secondaires et on arrive sur les berges de l’Adour, en amont des fêtes.

Des passants (locaux) nous conseillent sur l’itinéraire adéquat… On pique- nique donc sur les berges, avant de passer sur l’autre rive, plus calme, pour mieux refranchir l’Adour, 2 ponts plus loin, sur un pont piétonnier.

On bataille un peu pour retrouver les berges mais en même temps on avance bien.

Une fois sur les berges, on goûte au plaisir de rouler (enfin) sur de plat !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et on trouve enfin un panneau qui indique une direction proche de notre destination finale…

On roule donc super bien et super vite sur les berges, avec pour objectif d’arriver à Urt.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rapidement, on se dit qu’aller jusqu’à Peyrehorade est finalement un objectif atteignable…

On fait quand même une pause à Urt, pour aller s’acheter des glaces et de l’eau. Même s’il faut passer une énorme côte, on fait le crochet par le bourg…

Aussitôt, remis sur les berges, on se fait des petites pointes à 26 km/h, c’est pas énorme, mais c’est assez rare pour être salué… c’est presque grisant…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On voit bien sûr les champs de kiwis se développer…

Et on se refait une pause, juste pour le plaisir, au bec du gave… jonction entre l’Adour et le Gave.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et on reprend notre agréable chemin

… pour arriver à Peyrehorade, ça y est, on a rejoint les Landes.

Demain, les derniers km se feront sans doute sous la pluie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s