Non classé

Des expériences à vivre…

Publié le Mis à jour le

Pour dire vrai, le compte-rendu d’hier a été un peu abrégé.  Arrivés à Saumos, nous nous sommes installés à une table de pique-nique sous abris et avons fait une partie de kem’s tout en prenant la température.
Cette aire de jeux est bien calme, accessible uniquement par la piste cyclable, plate et avec un point d’eau (robinet). Ideal pour bivoucquer ! De toutes les façons, on avait déjà étudié la question et n’avons rien trouvé dans le secteur.  Après avoir attendus que de potentiels seniors soient venus promener leurs chiens et les potentiels djeun’s venus vider quelques bières, nous avons installé la tente.
Au menu,  repas chaud : nouilles. Le rechaud est sensé faire bouillir un litre d’eau en 3 mn. Pour des nouilles pour 4, j’ai bien dû mettre 2,5 l, mais au bout de 10 mn, c’était pas le gros bouillon ! La cuisine en camping,  c’est comme moi,  c’est pas mathématique ! On va pas y laisser la bouteille de gaz non plus,  j’y ai mis les pâtes. .. qui au bout de 20 mn de plus (au lieu de 10) n’avaient toujours pas fière allure ! Tant pis : qui n’a jamais mangé des nouilles loupées en camping ? C’est une expérience à vivre ! Nous leurs avons tous trouvé un petit goût de châtaignes,  comme quoi ça nous a pas empêché de nous nourrir !
Pour continuer impossible de se coucher sans se laver après 50 km de vélo ! Expérience n°2 : la douche à la bassine et à l’eau froide ! Jérôme a adoré les enfants beaucoup moins !
Finalement nuit sans encombres,  personne n’est venu nous dire que nous étions bien culottés de nous installer là. Nous avons plié vite fait ce matin, d’une part pour ne pas nous faire remarquer, et faites part pour arriver vite à Bordeaux et s’y promener un peu !
Départ 8h55 : pas mal !

image

Piste cyclable agréable en forêt mais vraiment mal calibrée,  elle est étroite alors que vraiment beaucoup de cyclistes en particulier en vélo de route la fréquentent. Certes certains crient « vélo » (car ils sont rarement munis de klaxon) mais au bout d’un moment on ne sait plus d’où ça vient et ils n’ont pas vu qu’en s’ engageant pour doubler ils se trouvent face a face avec les vélos qui arrivent en face ! La piste s’élargit un peu avant Saint Medart en Jalles, là c’est nickel,  bien calibré mais en fin de matinée,  il n’y avait plus grand monde… on a cependant été rejoint par un gars qui avait fait ce genre d’expérience avec ses enfants il y a quelques années,  on a discuté un moment avant de se séparer.
Arrivée à l’entrée de Bordeaux vers 12h30, piste cyclable barrée pour on ne sait quelle raison, mais ça va on s’en sort bien. Le camping n’est pas vraiment bien indiqué, on arrête un couple qui part aujourd’hui pour Hendaye, ils nous renseignent,  on les rassure, ce n’est pas en bordure de la 4 voies bourrée de poids-lourds jusqu’à Hendaye !
Installation au camping,  vers 13h00, pique-nique rapide, plouf dans la piscine (il faisait plutôt très chaud aujourd’hui), puis départ pour Bordeaux,  après réflexion,  sans vélo.  Arrêt de Tramway à environ 1,5 km, nous voilà partis à pieds sous un soleil de plomb,  certains continuent à penser à la piscine ! Tramway jusqu’au vieux Bordeaux, puis promenade à travers les rues et places, le jardin public, le jardin botanique, Quinconce, place de la bourse et le miroir d’eau, …

image

En début de soirée,  on retrouve notre petit cousin bordelais pour boire un coup place Camille Jullian. Les terrasses sont pleines, le coin et la soirée sympathiques.  Il est temps d’engager le chemin du retour.
Ligne de tramway, puis après les explications du cousin sur le VCub, le vélo libre servixe de la communauté urbaine de Bordeaux, hors de question de faire nos derniers 1,5 km à pieds alors qu’une station VCub se trouve à l’entrée du camping ! Mais Liséa est encore trop courte sur pattes pour cette taille de vélo et de toutes les façons le système de garantie fait qu’on ne peut prendre qu’un vélo par carte bleue. 1 vélo pour 2 ce sera parfait ! Une équipe de filles,  une équipe de garçons,  enfants sur selle, parents en danseuse, autant dire que dès le départ c’était très drôle et très inconfortable ! Pour couronner le tout,  on a trouvé le moyen de louper une tournée et de se ralonger de 800 m. Entre les  » ouhaa tu vas trop vite » et les  » vas plus vite les garçons nous rattrapent » c’était bien sympa et tout le monde s’en souviendra !
Maintenant ici tout le monde dors, je vais tenter d’en faire autant malgré les cris (impossible de dire le chant) des grenouilles déchaînées (un truc de malade, mais on a des boules quies !

Bilan journée :
Lundi 6 juillet
Saumos – Bordeaux Lac
41 km sans le VCub !

Publicités

Dernière journée en bordure de l’Atlantique

Publié le Mis à jour le

image

Après une bonne nuit sur nos nouveaux matelas qui prennent pas de place, nous avons mis du temps à ranger nos affaires et préparer les vélos.  Ce sont les vacances apres tout. .. et puis on se dit qu’on fera finalement qu’une petite journée jusqu’à Lacanau soit une trentaine de km…
Départ 11h15, je crois que par beau temps, on est jamais partis si tard ! [Parmis les explications du départ tardif, jouez au jeu des différences entre la photo du depart d’hier et celle d’aujourd’hui.] Nous voilà donc partis sur des pistes cyclables en forêt, un peu cabossées par les racines des arbres, étroites,  mais bien agréables bien que vallonnées ; plus que dans notre souvenir puisque nous avons déjà fait ce tronçon il y a 2 ans.
Nous avons ensuite longé la dune en faisant un arrêt pour aller voir l’océan.

image

Arrivée à Lacanau Océan,  petit ravitaillement en pain et fruits et légumes et reprise du vélo pour trouver un coin pour pique-niquer et se baigner dans l’idéal.  On s’ arrêtera finalement vers 14h30 bien sonné à Moutchic, en bordure du lac de Lacanau.  Coin agréable, et tres fréquenté des familles, lac calme et surveillé,  plage d’herbe arborée. On s’est installé à l’ombre pour éviter les coups de soleil,  mais le vent était encore cependant un peu trop rafraîchissant au goût de tout le monde… baignade malgré tout ( enfin 3 sur 4…).
Reprise de la route vers Lacaunau (village), encore par des pistes en forêt agréables au son des criquets ou des cigales, des 2 ou de leurs cousins… Arrivés à Lacanau,  on trouve dommage de s’arrêter là.  Si on avance vers Bordeaux,  on y sera plus vite demain et on aura plus de temps pour s’ y promener… Petit temps de réflexion pendant une pause goûter,  puis reprise de la route vers Saumos. La piste est presque déserte. Nous voilà arrivés à Saumos dans une aire bien calme.
Le journée s’est donc passée sans encombre, l’adaptation est réussie.

[ Réponse au jeu des différences : Liséa contribue maintenant elle aussi au plan delestage ; elle a maintenant un porte-bagage et porte la petite table et les tabourets.  Raphaël a maintenant 2 sacoches et le sac à dos avec les tennis. ]

Finalement, bilan du jour :

Dimanche 5 juillet
Le Grand Crohot – Saumos (33)
50 km,
13,5 km/h moyenne
200 m de dénivelé positif.

C’est le jour 1, celui qu’on retient…

Publié le Mis à jour le

image

Depart 9h40 d’Arcachon, après quelques mises au point.
Hé oui, un jour de départ c’est comme un premier jour en crèche ou à l’école,  il faut un temps d’adaptation. ..
Et un départ chargé avec 8 sacoches, principalement mais pas seulement c’est pas comme un départ à vide !
Après avoir failli chaviré, le coup est pris, mais on se demande quand même si c’est bienveillant pour le vélo d’être si chargé !

10km plus tard soit environ une heure plus tard (rythme lent ça correspond à la nécessité d’adaptation), crevaison à la roue avant du tandem ! D’habitude c’est Raphaël qui crève en 1er, les habitudes sont faites pour être changées. ..
Petit moment de culpabilité : on est trop chargé pour le vélo ! Jérôme nous démonte tout ça vite fait bien fait et nous découvrons une rustine dans la chambre à air, ça a cédé juste à côté ! L’avantage du tandem, c’est que comme les sorties sont toujours à 2, si l’un a oublié si nous avons déjà crevé ou non, l’autre peut certifier que non ! Nous avons acheté un vélo d’ expo / essai, et n’avons pas imaginé qu’il avait déjà vécu ça !
Jérôme a bien sûr prévu une chambre à air de rechange et s’engage à l’installer pendant que les enfants contemple le port de Gujan. Au moment de gonfler avec la nouvelle super pompe qui monte à 8 bars et qui ne prends pas de place, il se rend compte que ça n’ira pas ; elle n’est faire que pour les vélos de route.  Le port étant rempli de touristes dont certains à vélo,  l’affaire est vite réglée.
Dans les thèmes de l’adaptation,  il y a aussi comment enlevé la béquille d’un vélo qui plombe un âne mort. On a encore du boulot sur ce point ; Jérôme s’est mis à le mettre en appui sur des murs barrières ou arbres,  après que la béquille soit remontée sur mes doigts et m’ait fait voir quelques étoiles, enfin rien de grave,  peut-être un ongle qui noicira tout au plus…
Reprise de la route jusqu’au bassin d’eau de mer d’ Audenge. Pique-nique et baignade pour tout le monde (dans le bassin car marée basse). Pas de canicule,  et même plutôt un vent un peu trop fort…
Reprise de la route,  après  s’ être discrètement délesté de 2 sacoches sur le vélo de Raphaël. .. Non ce n’est pas vrai,  il était volontaire et équipé pour. C’est reparti,  vent de face ( tiens ça nous rappelle l’année dernière mais avec un beau soleil en plus).
Chute de Raphaël qui a oublié qu’il est devenu un véhicule large et est passé trop près d’une barrière, maintenant au moins c’est acquis, on ne l’y reprendra plus ! Juste quelques égratignures.
Un petit tour et arrêt à Andernos pour se réapprovisionner en chambre à air et pompe qui va bien et c’est reparti !
Après plusieurs pistes cyclables en bord de route ou dans des lotissements, avec des stops à tout bout de champ pour traverser des routes, on arrive enfin dans une piste en forêt très agréable direction le Grand Crohot où nous avons planté la tente… Certains dorment déjà 5 mn après qu’on ait éteint la lumière,  61 km pour une première journée c’est un sommeil bien mérité.
Et Liséa dans tout ça, elle nous a bien géré sa journée et risque elle aussi d’être mise à contribution dans l’opération délestage ( à suivre).

Les leçons de la journée :
– si tu achètes un vélo qui a déjà un peu servi et que tu pars pour 885 km mini, demande toi si tes chambres à air sont neuves
– quand tu entres dans la catégorie véhicule large, évite les barrières
– quand tu programmes que tu vas bientôt essayer ta nouvelle bassine pliable,  pense qu’il fait prendre une éponge et du produit vaisselle. ..

Samedi 4 juillet
Arcachon (33) – Le Grand Crohot (33)
61 km
Dénivelé + : 94 m ; dénivelé – : 103 m

Ça sent le départ !

Publié le Mis à jour le

Pour ceux qui suivront sans passion le Tour de France, s’engage dès ce WE un autre tour, à 4, sous le soleil, et dans la bonne humeur ! Comme pour le Tour de France, étape et news quotidiennes…
image

image

Le projet s’affine…

Publié le Mis à jour le

20150614_105828

Voici enfin notre programme prévisionnel, il n’est pas fait pour être respecté à la lettre, mais il a le mérite de nous confirmer qu’on doit pouvoir le gérer dans le temps imparti !

Jour Départ Arrivée km
1 Arcachon Le Grand Crohot 60
2 Le Grand Crohot Saumos 50
3 Saumos Bordeaux Lac 39
4 Bordeaux Lac Sauveterre-de-Guyenne 61
5 Sauveterre-de-Guyenne Damazan 60
6 Damazan Valence d’Agen 61
7 Valence d’Agen Canals 54
8 Canals Toulouse 33
9 Toulouse Avignonet-Lauragais 51
10 Avignonet-Lauragais Carcassonne 53
11 Carcassonne Carcassonne « pause »
12 Carcassonne Le Somail (Saint-Nazaire-d’Aude) 58
13 Le Somail (Saint-Nazaire-d’Aude) Villeneuve-lès-Béziers 43
14 Villeneuve-lès-Béziers Marseillan Plage 27
15 Marseillan Plage Palavas-les-Flots 49
16 Palavas-les-Flots Saintes-Maries-de-la-Mer 55
17 Camargue Camargue « pause »
18 Saintes-Maries-de-la-Mer Arles 35
19 Arles La Grande-Motte 54
20 La Grande-Motte Montpellier 22
21

Rabe

22

Rabe

23 Retour train
24 Retour voiture
25 TRAVAIL !

Total prévisionnel ( juste trajets sans extra pour visites, courses, recherche camping) = 865 km

Retour de l’école…

Publié le

Alors voilà, ça ne fait que 3 jours que ce blog est créé, et Raphaël rentre de l’école en disant qu’il l’a indiqué à plein de monde !

Oups, pour moi qui aime bien passer inaperçue, c’est pas cool ! alors il est temps d’expliquer pourquoi ce blog ! 

Non non, ce n’est pas pour crâner parce que nos gosses sont formidables ! les vôtres aussi le sont !

Ni pour vanter nos exploits sportifs ! c’est d’abord des vacances et du tourisme (alternatif peut-être…) ! Ok, on sait que c’est difficile à croire pour certains, mais les goûts et les couleurs…

Alors, … il y a plusieurs raisons, mais c’est simple :

– lire d’autres blogs nous a aidés à organiser nos projets, à trouver le matériel adéquat, à comparer, et rien de tel que l’avis de gens qui ont testé pour se décider…

– projeter d’avoir un blog pour raconter « nos aventures » et décrire notre matériel, nous a aidé à avoir des prix (hé bien oui, on n’a toujours pas gagné au loto, ni joué d’ailleurs), ce sont des vacances pas chères, à condition d’être équipés… donc merci aux fournisseurs qui nous ont fait des ristournes, leurs noms et adresses seront bientôt indiqués dans les pages relatives à l’équipement (hé oui rappel : site en construction…)

– et puis ma foi, dès 2013, on a tenu un petit journal de bord : chaque enfant avait un cahier de brouillon où il devait écrire un bilan de sa journée et faire une illustration, c’est pour leur bien (petite infidélité aux cahiers de devoirs de vacances, certes…), et puis nous (adultes) aussi ; la 1ère année, juste les villes de départ, d’arrivée, les km du jour, la distance cumulée, et les campings où nous nous sommes arrêtés. Et puis on se rend compte qu’on oublie trop vite, alors l’an passé, les commentaires se sont étoffés en récit de la journée, et ce n’est pas désagréable, ni pour les uns ni pour les autres, ni sur l’instant, ni à la relecture, surtout quand on se décide à faire l’album photos un an après, ça aide !

– pour finir, ça permettra à la famille et aux amis d’avoir des news, de ne pas nous harceler au téléphone pendant nos vacances (non maman c’est pas pour toi, c’est pour rire ! ), et peut-être de vous donner des idées, comme d’autres nous l’on donné un jour…

Sur ce, à bientôt !

 

 

Sortie entrainement balade… le 4ème prend la photo

Publié le

Dimanche 24 mai, petit tour en Chalosse, pour le plaisir de rouler, des paysages, et tester tout le monde dans la belle cote de Gaujacq, une 20aine de km…sortie du 24 05 2015 DSCF2859 DSCF2865